DEMANDE DE RENDEZ VOUS AVEC LE PREFET

Publié le par ccan

Collectif Citoyen pour les Alternatives au Nucléaire                                            Le 1 février 2012

10, allée de la Bourie

36000 Châteauroux                                                                                

                                                                                                                Monsieur le Préfet de l’Indre

                                                                                                                Place de la Victoire et des Alliés

                                                                                                                36000 CHATEAUROUX

 

 

Monsieur le Préfet,

 

Vous n’êtes pas sans avoir été informé des différentes actions menées par le Collectif Citoyen pour les Alternatives au Nucléaire (C.C.A.N.) auprès des populations et des élus depuis l’annonce par la presse de l’avis d’enquête publique concernant le projet de création d’un centre national de tri et entreposage de déchets militaires contenant des radionucléides à Neuvy-Pailloux. De nombreux Conseils municipaux ont pris des délibérations pour s’opposer au projet, tous les parlementaires de l’Indre nous ont fait connaître leur avis défavorable. Messieurs les sénateurs JF Mayet et L .Pinton nous ont informés de leur démarche auprès de Monsieur Gérard Longuet, ministre des armées, afin qu’il annule ce projet.


Nous sommes également intervenus auprès de Madame Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’Environnement, du Développement Durable et de l’Aménagement du Territoire.


Des milliers de citoyens se sont mobilisés en signant des pétitions ou en se rassemblant sur place afin de montrer leur refus d’un tel centre dans le département.


Dès le 31 janvier nousavons pris connaissance du courrier du Colonel Bernard dans lequel il vous demande l’ajournement du projet aux motifs que l’enquête publique est intervenue « à une période peu favorable » pour apporter les informations légitimes aux « parties prenantes » vue « la complexité du dossier ». De même les questions posées par le Commissaire Enquêteur ne peuvent « être intégrées de façon optimale au dossier ».


Nous nous félicitons d’avoir permis aux élus et aux autorités de prendre la mesure des risques engendrés par ce projet et de constater que la raison l’a emporté. Nous avons toutefois pris acte qu’il ne s’agit que d’un ajournement et en cela, nous sommes déterminés à rester vigilants, d’autant que le site de la 12èmeBSMAT pratique déjà une activité de tri et d’entreposage depuis plusieurs années sans que celle-ci réponde à la réglementation des Installations classées pour la protection de l’environnement (I.C.P.E.).


Le Collectif Citoyen pour les Alternatives au Nucléaire et l’Association Citoyenne contre le Stockage des Déchets Radioactifs souhaitent vous rencontrer afin de vous exposer leur point de vue sur l’existence d’un tel site sur notre territoire et les motifs de l’ajournement de la manifestation initialement prévue le 18 février.


Dans l’attente de ce rendez-vous, que nous souhaitons avant le mois de mars, soyez assuré, Monsieur le Préfet, de l’attachement que nous portons à la qualité de vie et à l’environnement de notre département, et recevez l’assurance de notre considération distinguée.

 

 

 

Pour le CCAN les Porte-paroles


Agnès RENAULDON, Dominique VIARD, Sarah BOURDIN

 

Commenter cet article