COMMUNIQUE DE PRESSE DU 02.10.2012

Publié le par ccan

Communiqué de presse du Collectif Citoyen pour les Alternatives au Nucléaire

 

Le Collectif citoyen pour les Alternatives au Nucléaire reste mobilisé et très vigilant sur la relance du projet d’entreposage de déchets radionucléides au 12ème BSMAT de Neuvy-Pailloux. Il interpelle La Ministre de l’Ecologie ainsi que les nouveaux élus à l’Assemblée Nationale qu’il exhorte d’intervenir avant la présentation officielle du nouveau dossier et à confirmer les positions de refus prononcées par les élus de l’Indre et la population lors de l’enquête publique.

L’ajournement du dossier concernant le projet d’entreposage des déchets radionucléides en provenance de matériels militaires en janvier dernier n’a pas dissuadé le CCAN de rester actif. La mobilisation impulsée par le collectif avait amené les autorités militaires, avant même que le commissaire enquêteur n’ai rendu son avis, d’ajourner le dossier. Mais de sources officieuses, celui-ci va prochainement réapparaitre. Sans attendre la sortie officielle du dossier, et convaincu que celui-ci allait bientôt renaître, le CCAN vient d’interpeller par courrier, les deux députés de l’Indre, Isabelle BRUNEAU et Jean-Paul CHANTEGUET, Président de la commission du développement durable de l’Assemblée Nationale. Des demandes d’audience urgentes sont également sollicitées.

Un courrier est déjà parvenu à Delphine BATHO, Ministre de l’écologie, pour lui présenter l’historique du dossier et les risques qu’il présente. Le CCAN rappelle que l’ensemble des parlementaires de l’Indre de l’époque, Sénateurs et Députés, dont Michel Sapin, actuel Ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, se sont prononcés contre ce projet, ainsi que les conseils municipaux de 38 communes de l’Indre et des conseillers généraux.

Le CCAN dénoncera encore une fois les risques générés par ce projet, les configurations géographique, géologique, environnementale, agricole du site étant toujours identiques. Le ministère de la Défense Nationale s’est donné plusieurs mois pour revoir sa copie en matière de communication, mais il risque de se retrouver à nouveau face à une population déterminée et des citoyens responsables qui continueront de se mobiliser pour refuser un projet qui met en péril l’ensemble des atouts de leur territoire et ses habitants.

Contacts presse :

Dominique Viard : 02 54 31 08 57

Agnès Renauldon : 06 84 17 78 95

Publié dans COMMUNIQUES CCAN

Commenter cet article