COURRIERS DU CBVR

Publié le par ccan

Lettre aux maires et conseillers municipaux du cher

Collectif Berry Vigilance Radioactivité Le 07 janvier 2012,

Collectif.bvr@gmail.com

 

Objet : demande de position du Conseil municipal sur le projet de site national de stockage de déchets militaires contenant des radionucléides dans l’Indre.

 

Monsieur, Madame le Maire,

Mesdames et Messieurs les Conseillers Municipaux,

 

Depuis une vingtaine d’années, le Berry a été convoité à plusieurs reprises pour stocker ou entreposer des déchets émettant une radioactivité de plus ou moins forte intensité. La mobilisation citoyenne et l’engagement de nombreux élus qui refusaient ces projets ont toujours permis de les faire échouer.

Vous n’êtes pas sans avoir été informés du projet du Ministère des armées de transformer le site du 12ème BSMAT à NEUVY-PAILLOUX en centre National de déchets militaires (et, potentiellement, à terme, de déchets civils) contenant des radionucléides. L’enquête publique actuellement en cours dans les quatre communes limitrophes du site n’a été précédée d’aucune information publique. Le dossier très technique et peu compréhensible pour les citoyens laisse apparaître des incohérences et des insuffisances, et ne répond pas à toutes les questions posées par l’Autorité environnementale :

- quant au type de déchets prévus, à leur durée de vie, à leur stabilité,

- quant au périmètre de sécurité établi à partir de données météorologiques datant d’une dizaine d’années,

- quant aux installations prévues qui paraissent inadaptées aux déchets annoncés,

- quant à la proximité de l’aéroport de Châteauroux-Déols où s’effectuent fréquemment des activités de fret sensible

- quant aux contrôles des produits entrants et de l’impact environnemental, exclusivement laissés sous la responsabilité et le contrôle de l’armée

- quant aux risques de pollution et de contamination des eaux (2 bassins versants) et de l’air (vents dominants d’ouest donc en direction du département du Cher),

- quant aux risques générés par le transit de camions chargés de déchets radioactifs sur les réseaux routiers du Cher

- quant aux conséquences sur les activités agricoles, économiques et touristiques du Cher .

De plus, l’enquête publique a été réalisée pendant la période des fêtes de fin d’année et le commissaire enquêteur n’a été présent qu’à trois reprises afin de répondre aux légitimes inquiétudes des populations riveraines et du département de l‘Indre.

Face à ces questions, nous avons répondu à l’appel à la manifestation devant la mairie de Neuvy-Pailloux le 05 janvier 2012, jour de clôture de l’enquête publique.

Nous considérons qu’un tel projet décidé par l’armée, qui objecte facilement le secret-défense, ne concerne pas uniquement les riverains du site, implique directement les habitants du Cher. C’est pourquoi, le CBVR sollicite toutes les communes de notre département à engager une réflexion sur ce dossier et à prendre une délibération avec avis motivé s’opposant à ce projet dangereux pour notre avenir sur les plans sanitaire, environnemental, industriel, agricole, touristique, et dans l’intérêt de nos enfants et des générations futures.

Nous comptons sur la responsabilité qui incombe au mandat qui vous a été confié par vos concitoyens afin que la réflexion soit engagée au cours d’un conseil municipal exceptionnel avant le 05 février 2012 date de la remise de décision préfectorale de l‘Indre. Nous vous remercions de bien vouloir nous faire connaître la décision prise par délibération. Nous informons les médias de cette initiative et ferons connaître l’ensemble des délibérations prises à propos de ce projet.

Recevez, Madame, Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les Conseillers Municipaux, l’assurance de notre détermination à préserver l’environnement de notre département. Qui n’est déjà pas indemne de toute pollution radioactive.

 

Pour le CBVR,

Les porte-parole,

Marie BAILLEAU, Virginie BREGEARD, Benoit CATTY, Emma et Philippe ELBE, Christophe MION.

Commenter cet article